Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
new-mum.over-blog.com

Point grossesse - Bilan 3ème trimestre


Le moins que l'on puisse dire est que cette grossesse nous aura surpris, perturbé, entrainé à repousser plus loin les limites de notre existence.

Alors que pour mon premier enfant, après plus d'un an d'essais et un parcours en PMA, j'avais eu le temps d'attendre et de désirer bébé avec force, là j'avais la sensation de m'être lancée dans l'aventure un peu "au hasard" en attendant d'avoir une "illumination". Un genre de test pour savoir si oui ou non nous voulions réellement ce second enfant. Je n'ai donc pas eu le temps d'attendre, pas eu le temps de désirer ce bébé autant que mon premier. J'ai même eu un moment de panique en découvrant que mon test était déjà positif au premier mois après le retrait du stérilet, et j'en ai beaucoup culpabilisé au début...
Mais quand j'y repense après-coup, c'est exactement ce qu'il nous fallait ! C'est comme si le destin avait pris à notre place une décision que nous n'arrivions pas à prendre nous-même, mon mari et moi.

Puis, il y a eu l'épreuve des "mauvais" résultats à la trisomie 21 et l'attente interminable des résultats de la DPNI qui ont mis nos émotions sens dessus dessous (lire l'article Quand soudain, tout se met sur pause). Là encore, le destin a finalement bien fait les choses. Ces épisodes m'ont permis de réaliser que OUI j'étais bien enceinte et que OUI je tenais déjà beaucoup à ce bébé. 

Aujourd'hui voilà que je démarre déjà mon 9ème mois de grossesse. Fin du parcours et amorce d'un nouveau chapitre de nos existences. 

 

Les symptômes


Côté symptômes, on est à nouveau servis :

  • Douleurs ligamentaires dans le ventre et le bas du dos et difficulté à trouver des positions qui soulagent,
  • Contractions de plus en plus fréquentes (toujours des Braxton Hicks). Quelques fois plusieurs d'affilé dans l'heure,
  • Crampes musculaires au beau milieu de la nuit, m'obligeant à me lever et marcher,
  • Retour des insomnies... en partie parce que je cogite un peu plus ces temps-ci mais aussi et surtout parce que bébé est trèèèèès agité durant mon sommeil, je me sens comme secouée de gauche à droite de l'intérieur, impossible de dormir en pareilles conditions,
  • Envie de pipi tous les quart d'heure... je n'exagère pas, je passe mes journées (et nuits) aux toilettes ! Je ne peux même plus imaginer aller me balader dehors trop longtemps, car je n'y tiens plus (ou alors au risque de me provoquer des crampes et contractions terribles).
  • Fatigue (du coup), essoufflement et anémie qui perdure malgré le traitement et la perfusion de fer.
  • Migraines plus fréquentes (que je mets en corrélation directe avec la perfusion de fer qu'on m'a administrée, car c'est depuis que je les cumule ! )
  • "Magniaquitude"... je ressens le besoin de "préparer mon nid", de tout nettoyer, ranger, lustrer... 
     

Le ventre


En cette fin de grossesse mon ventre a déjà largement atteint (pour ne pas dire dépassé) la taille pourtant impressionnante de celui que j'avais avec mon ainé au même stade. J'en viens à me demander dans quel état je vais finir cette grossesse... !

Ca tire, ça gratte, ça fait mal et en même temps c'est par endroits totalement insensible, comme si les terminaisons nerveuses n'arrivaient pas à aller aussi loin dans l'étendue de toute cette peau ! Les mouvements de bébé eux-mêmes sont douloureux. Les moments où il s'agite sont épuisants pour moi.

Quand on observe l'évolution sur toute la grossesse, on se rend mieux compte des changements hallucinants que vit notre corps lors d'une grossesse :
 

 

L'état d'esprit


Alors que j'ai eu des phases très zen où j'étais sûre de moi, plus on s'est approché de la date du terme, et plus je me suis mise à douter, et même à redouter l'avenir...

L'accouchement d'abord. La peur de revivre l'emballement corps et esprit que j'ai vécu à la naissance de mon ainé. Peur de perdre à nouveau pieds, de ne pas y arriver, peur que quelque chose se passe mal. Il faut dire que j'ai appris que je suis porteuse du fameux streptocoque B (le streptococcus agalactiae) qu'il ne faut surtout pas avoir en fin de grossesse sous peine de voir son enfant souffrir de septicémie, détresse respiratoire, voire méningite... Il n'en fallait pas plus pour me faire flipper ! Heureusement, j'ai pu avoir la confirmation par diverses sources qu'avec un "simple" antibiotique administré le jour de l'accouchement, toute complication devrait être écartée... 
Et puis appréhension de notre nouvelle vie à 4. J'ai beau m'en réjouir par ailleurs, je n'en demeure pas moins inquiète du bouleversement que cela va représenter dans nos existences. J'espère que mon fils ainé n'en souffrira pas trop, ni mon couple. J'espère arriver à ménager du temps et suffisamment d'amour pour chacun.

J'ai pu discuter de tout ça et travailler sur ces peurs avec mon mari et ma Doula d'une part, qui m'ont beaucoup rassurée et donné des clés "d'empowerment" pour le jour J. Le simple fait de savoir que mon mari sera à mes côtés pour toute cette aventure suffit à m'apaiser déjà. Et puis j'ai pu travailler avec une hypnothérapeute d'autre part, qui m'a aidée à désamorcer les angoisses et sentiments refoulés du premier accouchement et à créer des constructions mentales positives dont je pourrai me servir le jour J. 

Aujourd'hui, je me sens donc à nouveau reboostée à bloc, même si j'avoue que j'ai encore du mal à imaginer ce que sera notre vie à 4. Notre appartement se rempli peu à peu de matériel de puériculture et je prends donc conscience tout doucement que c'est pour bientôt. J'ai bien quelques projections idéales mais tout ceci me semble encore loin (alors que...) et abstrait. J'ai abandonné l'idée de la pleine prise de conscience avant l'accouchement, on verra bien au moment T.

 

A venir, les prochaines étapes


Coté RDV, j'ai déjà pu rencontrer l'anesthésiste de la clinique qui a vérifié mes antécédents allergiques, la taille et la saillance de mes veines pour le cathéter, l'ouverture et la forme de ma bouche pour une éventuelle intubation... Nous avons pu échanger rapidement sur mon premier accouchement et mes souhaits pour celui-ci. Il m'a aussi dit ce dont je me doutais déjà : qu'il vaut mieux que je ne fasse pas d'hémorragie le jour J vu mon faible taux d'hémoglobine.  

L'inscription en maternité est finalisée et la mutuelle a reçu tout ce qu'il fallait pour préparer les choses.

Les séances de préparation à l'accouchement arrivent elles aussi à terme. Hormis le cours de Nferaido qui était assez nouveaux pour moi et qui m'a donné de vraies pistes pour m'aider lors de l'accouchement, toutes les autres sessions n'auront franchement pas été d'une utilité redoutable sur cette grossesse. Elles auront eu le mérite pour certaines de me rappeler les bases de l'allaitement et du portage en écharpe... Heureusement que j'ai pu cumuler ces "cours" avec l'accompagnement de ma Doula qui m'aura été d'un soutien bien plus utile.

En reste à faire, il y a une dernière échographie à passer dans deux semaines pour évaluer poids et taille finaux de bébé.

Je dois également réaliser encore quelques prises de sang avant le jour J : 

  • l'éternel combo toxoplasmose / albumines
  • un contrôle du niveau de fer / hémoglobine
  • la fameuse prise de sang donnée par l'anesthésiste pour vérifier notamment la bonne coagulation du sang.

Les valises de maternité sont, quant à elles, prêtes ! Le premier lionceau est prévenu que maman et papa peuvent maintenant à tout moment partir à l'hôpital pour que petit frère puisse venir au monde, et il a hâte. Je n'oublie cependant pas qu'il va fêter ses 4 ans dans quelques jours et lui prévois donc une petite fête surprise d'anniversaire. On s'en reparle très bientôt ! 

Et puis voilà ! Maintenant il n'y a plus qu'à... ! Chaque jour peut être le dernier avant l'arrivée de bébé, je suis à l'affut des moindres signes. Aujourd'hui nous sommes un jour de pleine lune... Peut-être bien que bébé pointera le bout de son nez avant que la nuit s'achève ? (je n'y crois pas trop... :-p ). En tout cas, si vous ne voyez plus d'articles pendant quelques temps, ne vous inquiétez donc pas, je reviendrai vous faire part des détails quand je le pourrai !

 

>> Lire aussi Bilan 1er Trimestre

>> Lire aussi Bilan Second Trimestre

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article