Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
new-mum.over-blog.com

En t'attendant...

 

A l'heure où j'écris cet article, j'en suis rendue à 37SA (semaines d'aménorrhée) +5 jours. C'est plus loin que je ne suis allée avec mon premier petit garçon, pour lequel j'avais accouché à 37SA+4.

Je suis fière de nous mon bébé. Fière de toi qui grandit si bien en moi, prend le poids et la taille qu'il convient, possède déjà tous les réflexes nécessaires à ta vie extra-utérine, et t'es déjà positionné tête vers le bas, prêt pour le grand jour ! Fière de moi qui parviens à ne plus paniquer au moindre symptôme ou signe que j'estime "anormal". J'arrive à juste me laisser porter par ces derniers instants en tête à tête avec toi (dont je sais déjà qu'ils vont me manquer) et à apprécier simplement ces derniers jours de cohabitation merveilleuse. 

Je te sens bouger en moi, parfois de manière très vive. Ton petit pied qui glisse soudainement contre mon ventre, une main, un dos qui viennent s'appuyer... Cela provoque en moi une explosion de sentiments. De la joie, de l'amour, de la tendresse, de l'amusement aussi lorsque tu te mets dans de drôles de positions qui déforment mon ventre (et provoquent au passage quelques contractions...). Genre :

(mais qu'est-ce donc que cette pointe ?!!)


Je sais bien que ces moments sont précieux et ne reviendront plus. Je tâche de m'imprégner au mieux de ces sensations, de les graver à jamais dans ma mémoire, de profiter de chaque seconde.  

En t'attendant, je range, je tri, je prépare notre nid. Je chouchoute ton grand-frère aussi, qui prend des baisers et câlins pour vous deux. Je profite des instants en tête à tête avec ton papa qui est d'un soutien précieux en cette fin de grossesse. Je tâche de m'occuper tranquillement et de me reposer, mais tout tourne autour de toi, qui te rappelle à moi dès lors que j'oublie quelques instants que tu es là. Un petit coup par ci, un hoquet par là... Les contractions rythment mon quotidien.

Dans quelques jours tu seras parmi nous et une toute nouvelle vie va démarrer, pour toi comme pour nous. J'ai encore tellement de mal à imaginer ce que sera notre quotidien. Même si je t'aime déjà tellement (tellement !), j'ai toujours encore la crainte de ne pas vous donner assez d'amour à toi et ton frère. Ton frère que j'ai passé les 4 dernières années à aimer de manière exclusive et fusionnelle. Comment me partager entre vous désormais ? Et comment continuer à ménager du temps, de l'espace, et de la passion pour mon couple également ? Car je sais combien les premiers mois peuvent être éprouvant pour les parents et combien ils nous mettent à l'épreuve.

Une part de moi se dit que maintenant qu'on sait ce que représente le tsunami de l'arrivée d'un bébé dans une vie, puisqu'on a traversé ça déjà une fois et que nous sommes parvenu à trouver notre rythme de croisière, nous sommes prêts et armés pour surmonter ça une nouvelle fois avec brio... Une autre me susurre "Oui mais cette fois-ci il y a un premier enfant à gérer en parallèle, qui a des besoins spécifiques et nécessite un accompagnement particulier... Souviens toi du manque de sommeil, de la fragilité émotionnelle dans laquelle tu étais... et si on n'y arrivait pas cette fois-ci ? Et si on explosait en plein vol ?".
Heureusement, pour le moment c'est plutôt la première voix qui l'emporte sur la seconde. Je sais qu'il faudra être vigilants cependant. Continuer à accompagner ton frère à bien grandir et gérer ses émotions. Je sais aussi que ton père a réellement besoin de moments pour lui seul, en dehors de la sphère familiale pour s'épanouir. Il faudra lui en ménager, repérer les signes de burnout et le préserver lui aussi. 

Mais en attendant, et puisque nous ne pouvons de toute façon pas savoir par avance ce que cette vie à 4 nous réserve, profitons de ces moments de joie et laissons venir les choses. Le reste du monde est suffisamment fou comme ça, saisissons et savourons le bonheur là où il se trouve et à chaque opportunité !

Je caresse mon ventre et tu viens te lover contre ma main. A nouveau cet élan d'amour inconditionnel vient me frapper en plein cœur. Je te promets de continuer à te donner autant de douceur et de câlins à ton arrivée parmi nous. Les milliers de baisers en plus !

A très vite mon bébé.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sam 27/07/2021 14:18

Magnifique article !!!
Tellement de tendresse et d’amour envers tes deux petits trésors!!!
J’ai hâte que tu nous racontes la rencontre entre les deux lionceaux.!!

Clem 27/07/2021 21:59

Merci Sam ! :-)
Oui je vous raconterai sans faute !